Gestion - Créer votre Blog - Prochain Blog

Un lien entre le vaccin de la grippe porcine et une maladie neurologique?

jeudi 03 septembre 2009 à 10h14:25 GMT -4.00

Par Jo Macfarlane
Dernière mise à jour à 11:05 PM le 15 août 2009

 Prévention: le vaccin contre la grippe porcine est-il sécuritaire?

Un avertissement, expédié par le gouvernement (britannique) dans une lettre
confidentielle  à l'endroit d'éminents neurologues, ferait état que  le nouveau vaccin contre la grippe porcine serait  lié à une maladie neurologique mortelle.

La lettre de la Health Protection Agency (Agence de Protection de la Santé),
l'organisme officiel responsable de la protection de la santé publique, a été divulguée dans The Mail ce dimanche, ce qui soulève comme question pourquoi l'information n'a pas été dévoilée au public avant que la vaccination de millions de personnes, incluant des enfants , ne commence.

La lettre fait part aux neurologues qu'ils doivent être attentifs à toute augmentation du
nombre de cas d'un trouble du cerveau appelé syndrome de Guillain-Barré (SGB), qui pourrait être déclenché par le vaccin.

Le SGB s'attaque aux revêtements des nerfs, provoquant des paralysies et une incapacité à
respirer, et peut même s'avérer mortel.

La lettre, envoyée à près de 600 neurologues le 29 Juillet, est le premier signe que
les plus hautes instances dirigeantes elle-mêmes s'inquiètent des graves complications
que le vaccin lui-même pourrait entraîner.

Elle se réfère à l'utilisation d'un vaccin similaire contre la grippe porcine aux États-Unis en 1976, lorsque:

     * Plus de gens sont morts de la vaccination que de la grippe porcine.
     * 500 cas de SGB ont été détectés.
     * Le vaccin pourrait avoir augmenté le risque de contracter le SGB par huit fois.
     * Le vaccin a été retiré après seulement dix semaines, lorsque le lien avec le SGB
 est devenu évident.
     * Le gouvernement américain a été forcé de payer des millions de dollars en compensation aux personnes affectées.

Des craintes ont déjà été soulevées que le nouveau vaccin n'a pas été suffisamment testé
et que les effets, notamment sur les enfants, sont inconnus.

Il a été développé par des sociétés pharmaceutiques et sera injecté à environ 13 millions de personnes au cours de la première vague de vaccination, qui devrait débuter en Octobre
(en Angleterre).

La priorité sera donnée à tous ceux âgés de six mois à 65 ans ayant un problème de santé
sous-jacents, les femmes enceintes et les professionnels de la santé.

La British Neurological Surveillance Unit (Unité de Surveillance Neurologique Britannique), qui fait partie de l'Association Britannique des Neurologues, a été invitée à surveiller attentivement tous les cas de SGB après l'administration du vaccin.

Hier soir, Un neurologue en chef a affirmé: 'Je refuserais de me faire administrer le vaccin
de la grippe porcine en raison des risques de contracter le SGB.'

On craint qu'il pourrait y avoir une répétition de ce qui devint connu sous
le nom de la 'débâcle de 1976' aux Etats-Unis, où un vaccin contre la grippe porcine a
tué 25 personnes - plus que le virus lui-même.

Le président Gerald Ford donna le feu vert à une vaccination de masse car les
scientifiques croyaient que la souche de la grippe porcine était similaire à
celle responsable de la pandémie de 1918-19, qui tua un demi-million d'Américains
et 20 millions de personnes à travers le monde.

Lire la suite (en anglais) sur le site du journal Daily Mail


jeudi 10 septembre 2009Modifié le

Rédacteur: Hiram
0 Commentaire [Lire] [Écrire] [Partager]


Partager ce billet :

[Lien] [Forum] [HTML] :

Écrire un commentaire
CAPTCHA Image   Reload Image
Entrer le Code*:

 Gestion du Blog Conçu par : DynamiqueGestion