Gestion - Créer votre Blog - Prochain Blog

Loi martiale et militarisation de la santé publique : le programme mondial de vaccination contre la grippe H1N1

mercredi 26 août 2009 à 09h17:47 GMT -4.00

« La saison de la grippe est à nos portes. Quel type de grippe nous préoccupera cette année et quelle sorte de vaccin nous recommandera-t-on? Vous rappelez-vous de la panique autour de la grippe porcine en 1976? C’est l’année où le gouvernement étatsunien nous a affirmé que cette grippe pourrait s’avérer mortelle et se propager à travers le pays, et Washington avait décidé que chaque homme, femme et enfant de la nation devrait être vacciné afin de prévenir une épidémie à l’échelle nationale, une pandémie. » (Mike Wallace, CBS, 60 Minutes, 4 novembre 1979)

 

 « Les fonctionnaires fédéraux et des représentants de l’industrie s’étaient rassemblés pour discuter d’une nouvelle étude troublante soulevant des questions inquiétantes sur l’innocuité d’un hôte présent dans les vaccins infantiles communs administré aux enfants et aux jeunes enfants. Selon un épidémiologiste du Centre for Disease Control (CDC), Tom Verstraeten, qui a analysé l’importante base de données de l’agence contenant les dossiers médicaux de 100 000 enfants, un agent de conservation à base de mercure présent dans les vaccins – le thimérosal – semblait être responsable d’une hausse dramatique des cas d’autisme, ainsi que la cause d’autres troubles neurologiques chez les enfants […].» 

 « Il est difficile de calculer les dommages causés à notre pays – et aux efforts internationaux visant à éradiquer les maladies épidémiques – si les nations du tiers-monde en viennent à croire que l’initiative d’aide à l’étranger la plus claironnée des États-Unis empoisonne leurs enfants. Il n’est pas difficile de prédire comment ce scénario sera interprété par les ennemis des États-Unis à l’étranger. » (Robert F. Kennedy Jr., Vaccinations: Deadly Immunity, juin 2005) 

 

 « Les vaccins sont censés améliorer notre santé. Toutefois, en 25 ans comme infirmière, je n’ai jamais vu autant d’enfants esquintés et malades. Il arrive quelque chose de très mauvais à nos enfants. » (Patti White, infirmière scolaire, discours devant le House Government Reform Committee, 1999, cité dans Robert F. Kennedy Jr., Vaccinations: Deadly Immunity, juin 2005)

 

  « Sur la base des données factuelles disponibles et de leur évaluation par ces spécialistes, les critères scientifiques définissant une pandémie de grippe sont remplis. J’ai donc décidé d’élever le niveau d’alerte à la pandémie de grippe de la phase 5 à la phase 6. La pandémie de grippe 2009 a maintenant commencé. » (Margaret Chan, directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS),point de presse 11 juin 2009) 

 

 « Jusqu’à 2 milliards de personnes pourraient êtres infectés dans les deux prochaines années, soit près d’un tiers de la population mondiale. » (OMS, citée par les médias occidentaux, juillet 2009)

 

 « La grippe porcine pourrait toucher jusqu’à 40 pour cent des Étatsuniens dans les deux prochaines années et plusieurs centaines de milliers de personnes pourraient mourir si une campagne de vaccination et d’autres mesures s’avèrent inefficaces. » (Énoncé officiel du gouvernement étatsunien, Associated Press, 24 juillet 2009).

 

  « Les États-Unis prévoient que 160 millions de doses de vaccin contre la grippe porcine seront disponibles durant le mois d’octobre » (Associated Press, 23 juillet 2009)

 

 « Dans le meilleur des scénarios, les fabricants de vaccins pourraient produire annuellement 4,9 milliards de vaccins antigrippaux contre la pandémie. (Margaret Chan, directrice générale de l’OMS, citée par Reuters, 21 juillet 2009) 

 

« Les pays les plus riches, comme les États-Unis et la Grande-Bretagne, paieront un peu moins de 10 $ par dose [du vaccin antigrippal H1N1]. […] Pour les pays en développement, le prix sera moindre. » [Il s’agit d’environ 400 milliards de dollars pour Big Pharma] (Business Week, juillet 2009)

 

Une guerre sans frontières, une grande dépression, une aventure militaire au Moyen-Orient et une énorme concentration de la richesse provenant de la restructuration du système financier mondial.

 

Les désordres économiques et sociaux qui se manifestent sont profonds. »

 

Des vies sont détruites.»

 

Le monde est au seuil de la plus grande crise de l’histoire moderne.»

 

Les faillites, le chômage de masse et l’effondrement des programmes sociaux en sont les conséquences passées sous silence.

 

Mais l’opinion publique doit continuer à ignorer les causes de la crise mondiale.

 

« Le pire de la récession est derrière nous »;

 

« De plus en plus de signes démontrent une reprise économique »;

 

« La guerre au Moyen-Orient est une "guerre juste" », une entreprise humanitaire;

 

Les forces de la coalition prennent part au « maintien de la paix », nous « combattons le terrorisme avec la démocratie » ;

 

« Nous devons nous défendre contre des attaques terroristes »

 

Les chiffres concernant les morts civiles sont manipulés. Des crimes de guerre sont occultés.

 

On induit les gens en erreur sur la nature et l’histoire du nouvel ordre mondial.

 

Les vraies causes et conséquences de cet effondrement économique et social planétaire demeurent voilées. Les réalités sont sens dessus dessous. La « vraie crise » doit être obscurcie par des mensonges politiques et la désinformation médiatique.

 

Il est dans l’intérêt des courtiers politiques en énergie et des principaux acteurs de la finance de détourner l’attention du public de toute compréhension de la crise mondiale.

Lire la suite sur mondialisation.ca



Rédacteur: Hiram
1 Commentaire [Lire] [Écrire] [Partager]


Partager ce billet :

[Lien] [Forum] [HTML] :



Les Commentaires:

Nom et Prénom
vendredi 01 octobre 2010 à 04h31:54 GMT -4.00

flash ou peur des vaccins = plus confiance dans toute la science !!
Écrire un commentaire
CAPTCHA Image   Reload Image
Entrer le Code*:

 Gestion du Blog Conçu par : DynamiqueGestion